was successfully added to your cart.

Paez dans l’histoire du Roc

By 12 septembre 2014Actu Roc

Le Colombien inscrit pour la première fois son nom au palmarès de l’épreuve. Le Portugais Luis Pinto et le Suisse Urs Huber complète le podium.

Avec le forfait de dernière minute de l’équipe Topeak Ergon avec notamment le duo vainqueur de la Cape Epic, Robert Mennen et Kristian Hynek, c’est le Colombien Leonardo Paez qui se trouvait en position de favori. Mais pour espérer inscrire son nom au palmarès de l’épreuve, encore fallait-il se débarrasser d’un sérieux candidat comme Urs Huber. Et le garçon de Colombie n’a pas tremblé. En tête dès les premiers mètres de course, il a fait preuve d’un sacré sang froid. Même au moment du retour du coureur portugais, Luis Pinto, il a su garder le Cap : « Le circuit était sympa mais je suis plus à l’aise sur les longues montées. Quand Pinto est revenu, je ne me suis pas affolé et j’ai gardé mon allure… » En 23 éditions, il est le premier Sud Américain et même le premier non Européen à s’imposer dans l’Aveyron. A la deuxième place, personne n’attendait Luis Pinto. Et pas même l’intéressé : « Je visais une place dans le top cinq, pas forcément une place sur le podium. Je suis surpris parce que j’ai eu pas mal de problème de dos récemment. La course est vraiment fantastique, ca va être énorme de faire les Mondiaux ici… » Auteur d’une belle course de remontée, le Suisse Urs Huber vient cueillir la 3e place au final : « Après la Cape Epic, je ne t’attendais pas grand chose. J’étais à la Cape Epic et je n’ai pas encore récupéré. La course était dure, la bataille a été lancée très vite. Au fil des kilomètres je me sentais de mieux en mieux. L’enchaînement de bosses assez courtes est assez usante mais ça fera un bon Championnat du monde. » Le premier Français, Peter Pouly (lire ici), est 14e.

Retrouvez le classement de la course ici
Retrouvez les images de la course ici